C’est le corps qui lance le mouvement ! Trois questions à... Jade Becker

Jade Becker, 19 ans, pratique le Tai Chi de l’école Wudang depuis sa prime enfance, avec ses parents pour professeurs. Médaillée d’argent au championnat d’Europe en 2012, elle fait le point, pour Zhen Wu, sur sa pratique du Tai Chi Chuan.

Zhen Wu : depuis combien de temps faites-vous du Tai Chi ?

J. Becker : j’ai commencé enfant. J’assistais aux cours que donnaient mes parents (Isabelle Boitière et Patrice Becker, ndlr). C’était surtout pour leur faire plaisir (rires).

Zhen Wu : à partir de quel moment vous êtes-vous intéressée au Tai Chi ?

J. Becker : je me suis réellement investie dans le Tai Chi au moment de la compétition européenne de Lignano. Je devais faire la forme du sabre en groupe. J’ai commencé à travailler seule, ce que je ne faisais pas avant.


Zhen Wu : qu’est-ce que cette pratique vous apporte ?

J. Becker : le Tai Chi m’apporte une paix intérieure, une forme de relaxation et de détente. C’est le moment calme de la semaine.

Il m’arrive, d’ailleurs, de faire des mouvements de la forme avant les examens pour retrouver ma concentration.

Zhen Wu : vous faites des études de cinéma. Un lien avec le Tai Chi ?



J. Becker : dans le cinéma d’animation, l’anatomie et le mouvement sont très importants.


Le Tai Chi m’a permis de comprendre intimement comment fonctionne le corps humain. Quand je dessine, j’ai conscience que le corps est un tout. Il faut que le mouvement du personnage soit réel, il ne peut pas y avoir un bras qui bouge tout seul, c’est le corps qui lance le mouvement.



Zhen wu : quel aspect du Tai Chi préférez-vous ?

J. Becker : le travail des armes.

C’est une activité tonique, qui fait travailler la mémoire et la souplesse avec une difficulté supplémentaire liée au poids de l’arme.


Un sabre, c’est lourd et difficile à tenir. Il faut connecter le corps tout entier pour surmonter cette difficulté.

Zhen Wu : quelles sont les prochaines étapes ?

J. Becker : je vais finir les formes d’armes et approfondir ma connaissance des applications martiales pour que mes mouvements deviennent des réflexes. Je vais aussi faire de la compétition à l’étranger. C’est un bon moyen de voyager et d’échanger avec les pratiquants d’autres styles. Le Tai Chi est tellement vaste, il y a toujours quelque chose à apprendre !

En savoir plus :

#JadeBecker #StyleWudang #Ligano

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square