Les 5 aspects du tai chi chuan

 

 
 
 
 
 
 
 
 
.
La forme des mains (tao chuan)

La forme des mains consiste en une série de techniques martiales exécutées lentement et enchaînées de manière souple et fluide. Dans le style Wudang, la forme des mains est composée de 119 mouvements et s’exécute en 20 minutes environ. L’apprentissage commence par une forme courte de 34 mouvements.

 

La poussée des mains (tui shou)

A travers une série d’exercices libres ou formels, on tente d’améliorer la sensibilité, l’équilibre, le déplacement ainsi que la distance et la coordination. Dans l’exercice libre, on essaie de perturber le centre de gravité du partenaire.

 

Le self-defense (san shou)

Le terme san shou signifie « séparer les mains ». Le san shou de l’école wudang est enseigné dans un but pratique de défense personnelle. Le tai chi chuan est un style de contre-attaque, utilisant des coups, des coups de pied bas ainsi que des projections et des saisies.

 

Les armes

Les trois armes traditionnelles du tai chi chuan sont : le sabre, l’épée et la lance. Les techniques de la forme des armes peuvent aussi être appliquées en self-défense et utilisent les mêmes stratégies et tactiques que la self-défense à mains nues.

 

Le nei gong

Le nei gong wudang consiste en une série de 24 exercices (12 yin et 12 yang) ayant des aspects thérapeutiques, méditatifs et de self-defense